Correction d’un brachygnathisme mandibulaire chez un chiot berger allemand

Romain Mâle | 15.07.2015 à 15:09:05 |
© R. Mâle

Un chiot atteint d’un brachygnathisme mandibulaire, partiellement corrigé par une réduction coronaire des deux canines mandibulaires de lait à 2 mois et demi, est traité avec succès à 7 mois par correction orthodontique de type pose de plans de glissement en résine. Cette technique évite la réduction coronaire ou l’extraction des canines définitives, méthodes très invasives et pouvant altérer la vie future du chiot. Elle consiste en la pose et la taille de résine permettant aux canines de glisser jusqu’à leur position physiologique. L’intégrité esthétique et fonctionnelle peut ainsi être définitivement rétablie.

Romain Mâle
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK