Comprendre l’intoxication aux nitrates,
pour mieux la prévenir et la traiter

Béatrice Bouquet | 25.02.2016 à 17:02:54 |
© © CAPAE-OUEST

Des apports de nitrates dans les rations de ruminants en production intensive seraient susceptibles de faire diminuer l’émission de méthane par ces derniers. Le risque toxique apparaît en cas d’apports excessifs trop brutaux. La teneur des plantes en nitrates varie beaucoup avec les conditions climatiques. La sensibilité des animaux dépend de leur âge, de leur état de santé et de la composition de leur ration, globalement. La couleur des muqueuses est un élément diagnostique (brun-chocolat). La réalisation d’une bandelette urinaire est pertinente (nitrates normalement inférieurs à 50 μg/ml). Une perfusion à base de bleu de méthylène ou une transfusion sont efficaces dans les cas aigus.

Béatrice Bouquet
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK