Cas clinique de ptose vaginale

Amélie Charlot Valdieu et coll. | 02.11.2015 à 15:26:17 |

La ptose vaginale chez une jeune chienne due à une imprégnation œstrogénique conduit très souvent à envisager un traitement chirurgical, au minimum par ovariectomie, voire par résection d’une partie de la muqueuse. Toutefois, cette option n’est pas la seule possible, et, même dans certains cas très prononcés, le statut reproducteur de l’animal peut être conservé, sans pour autant occulter le risque important de récidive de cette affection.

Amélie Charlot Valdieu et coll.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK