Aspects échographiques de la thyroïde
chez le chat et le chien

Virginie Fouriez-Lablée et coll. | 22.05.2015 à 10:48:47 |
©

L’échographie des thyroïdes chez le chat et le chien est un examen facilement réalisable sur un animal vigile en décubitus dorsal. Elle débute par la région cervicale ventrale avec une sonde en positions transversale, puis longitudinale.
Le repérage des lobes thyroïdiens droit et gauche fait appel à une bonne connaissance anatomique de la région cervicale ventrale. La trachée, la carotide commune et les muscles longs du cou servent de repères anatomiques pour les identifier.
Lors d’hyperthyroïdie féline, l’examen échographique peut permettre d’identifier une hyperplasie (unilatérale ou bilatérale). Lors d’hypothyroïdie canine, la glande est généralement de taille réduite. Enfin, en cas de carcinome thyroïdien, l’examen échographique permet de dresser un bilan d’extension locorégionale et de réaliser des cytoponctions échoguidées.
L’échographie peut être associée à d’autres examens d’imagerie, comme la scintigraphie qui reste l’investigation de référence de l’évaluation du fonctionnement thyroïdien.

Virginie Fouriez-Lablée et coll.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK