Applications diagnostiques et médicales
de la scintigraphie thyroïdienne

Clément Bordenave et coll. | 22.05.2015 à 10:58:11 |
Applications diagnostiques et médicales de la scintigraphie thyroïdienne
©

L’hyperthyroidie féline et l’hypothyroïdie canine sont deux affections endocriniennes relativement fréquentes. Les critères diagnostiques sont fondés sur l’anamnèse, l’examen clinique, les résultats d’analyses sanguines hématologique et biochimique, et les dosages hormonaux. Cependant, certains pièges sont à éviter : une palpation normale de la région thyroïdienne ou une concentration normale en hormones thyroïdiennes (T3 et T4) ne permettent pas d’exclure définitivement une affection thyroïdienne.
L’imagerie médicale (échographie, scanner, scintigraphie) va compléter la liste des anomalies préalablement répertoriées pour aider le clinicien à établir son diagnostic. La scintigraphie thyroïdienne est la seule technique d’imagerie qui apporte des informations sur l’état fonctionnel de cet organe : elle est donc un examen complémentaire de choix dans l'exploration des différentes affections thyroïdiennes chez le chien et le chat et dans la mise en place de leur traitement.

Clément Bordenave et coll.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK