Angiostrongylose canine :
une affection sous-diagnostiquée

Lionel Fabriès et coll. | 13.11.2015 à 14:11:10 |
© P. BERGEAUD ET G. DERRÉ

L’angiostrongylose est la plus fréquente des affections parasitaires pulmonaires chez le chien, mais elle demeure sans doute sous-diagnostiquée car le diagnostic clinique en reste difficile. Les examens complémentaires (imagerie, fibroscopie et lavage broncho-alvéolaire, examens coproscopiques et tests sanguins) ont permis de rendre ce diagnostic plus aisé. En fonction du contexte épidémiologique et face à toute affection pulmonaire chronique ne répondant pas à un traitement anti-infectieux et anti-inflammatoire, ou en présence de symptômes plus spécifiques comme une hémoptysie, l’angiostrongylose doit être systématiquement suspectée.

Lionel Fabriès et coll.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK