Utilisation des anti-inflammatoires
et des anesthésiques chez les bovins :
pourquoi, quand et comment ?

Raphaël Guatteo et coll. | 13.05.2014 à 16:09:32 |
©

Beaucoup de travaux récents confirment l’intérêt d’une analgésie précoce dans la prise en charge de nombreuses maladies. L’utilisation d’anti-inflammatoires non stéroïdiens est notamment recommandée pour leurs effets anti-inflammatoires stricto sensu, mais aussi pour leur valence analgésique. En situation de souffrance provoquée ou prévisible, il convient tout d’abord de déterminer si l’acte pratiqué est réellement nécessaire, puis, s’il l’est, d’utiliser la méthode la moins douloureuse, et, enfin, dans le cas où cette dernière reste toutefois douloureuse, de soulager la souffrance. C’est l’approche des 3S : supprimer, substituer, soulager. Pour cela, l’idéal est d’appliquer les principes d’une analgésie précoce, multimodale et adaptée.

Raphaël Guatteo et coll.

Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK