La prescription en “bio” est dirigée,
pas contrainte

Loïc Guiouillier | 13.05.2014 à 17:05:43 |
©

L’agriculture biologique (AB) est un type d’exercice où le vétérinaire rural peut exercer son art sans penser d’abord médicament, mais où il peut se consacrer au diagnostic. Il y est le partenaire privilégié de l’éleveur, l’objectif commun étant l’entretien d’un cheptel en bonne santé. Lorsqu’une affection surgit, peu de choses sont interdites au vétérinaire prescripteur. Il convient de raisonner, sans rien systématiser. Le cahier des charges de l’AB propose des lignes directrices sur la conduite d’élevage et les soins à pratiquer chez les animaux.

Loïc Guiouillier

Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK