Impact de l’antibiothérapie des mammites
sur l’antibiorésistance

Dominique Bergonier | 13.05.2014 à 16:29:26 |
©

Les antibiotiques sont administrés par voie intramammaire ou parentérale aux vaches atteintes ou saines (tarissement), mais également par voie orale, indirectement, aux veaux. La question de l’antibiorésistance ne se pose donc pas seulement pour les bactéries isolées de laits de mammites, mais pour l’ensemble des flores commensales ou pathogènes des différentes classes d’âge du troupeau.
Cet article fait un état des lieux des données bibliographiques, présentées dans l’ordre décroissant de danger potentiel pour la sélection de mutants résistants : flores complexes résidentes, non pathogènes, en contact avec les antibiotiques reçus par voie orale ou administrés par voie parentérale, puis bactéries à l’origine d’infections mammaires.

Dominique Bergonier

Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK