L’automédication en médecine vétérinaire

Une thèse réalisée à Oniris montre que de nombreux propriétaires n’hésitent pas à administrer des médicaments à leur animal de compagnie, avec parfois des risques pour leur santé. Les produits dits “naturels” à base d’huiles essentielles sont à l’origine de nombreuses intoxications, tout comme le paracétamol et les anti-inflammatoires non stéroïdiens. De même, la tétraméthrine, bien qu’autorisée pour les chats, est retrouvée dans les quatre premières causes d’intoxications.

Clara Soggia