Détection du virus de la maladie aléoutienne
chez 29 furets sains

Les signes cliniques principaux de la maladie aléoutienne chez le furet sont une perte de poids progressive et des troubles neurologiques. D’autres symptômes sont rapportés liés à la formation de complexes immuns dans les organes. La transmission se réalise principalement de furet à furet par les aérosols, l’urine, la salive ou les selles. Le diagnostic repose sur la présence de signes cliniques compatibles et d’une hypergammaglobulinémie. Il est confirmé par une analyse sérologique ou PCR (polymerase chain reaction).
La séroprévalence chez les furets sains est variable (10 à 60 %) dans les publications. L’objectif de cette étude était de rechercher la présence du virus de la maladie aléoutienne du furet par PCR temps réel (real-time PCR) dans le sang, un écouvillon rectal et un écouvillon salivaire de furets sains. Vingt-neuf furets français ont été testés et le virus a été détecté chez 2 d’entre eux. Cet essai confirme l’existence d’un portage sain du virus de la maladie aléoutienne chez le furet et montre un taux de portage faible chez les furets français. 

Véronique Mentré et coll.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...