Mort subite chez le chien : place des affections génétiques et cardiovasculaires

Séverine Vancaeneghem et coll. | 27.02.2014 à 14:40:37 |
©

Le vétérinaire praticien est parfois confronté à des cas de chiens morts sans signes précurseurs et il doit alors être apte à répondre aux interrogations des propriétaires, qui sont le plus souvent dans l’incompréhension. Pour ce faire, une connaissance des différentes causes de mort subite est nécessaire. L’établissement du diagnostic requiert une démarche méthodique, menée à la manière d’une enquête. Des mesures de prévention sont alors parfois à envisager, notamment dans les domaines des collectivités et de la reproduction canine.

Séverine Vancaeneghem et coll.


Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK