Photosensibilisation secondaire chez une vache montbéliarde

Hadj Benaouda Merine Sassi et coll. | 03.02.2014 à 14:11:18 |
©

Une vache montbéliarde âgée de 8 ans présente un abattement, une chute de production laitière, une congestion des muqueuses oculaires et du mufle, et des zones hémorragiques sont visibles sur la peau des trayons. Des enzymes hépatiques élevées, ainsi que la présence de nombreux plants de séneçon de Jacob qui ont été broutés amènent à envisager une photosensibilisation secondaire à la suite de l’ingestion des alcaloïdes hépatotoxiques dérivés de la pyrrolizidine contenus dans la plante. Un traitement symptomatique et la mise en stabulation à l’abri du soleil ont permis un rétablissement de l’animal en 4 semaines.

Hadj Benaouda Merine Sassi et coll.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK