Comment apprécier et maîtriser la qualité de l’eau en élevage laitier

Loïc Fulbert et coll. | 03.02.2014 à 14:12:53 |
©
Les eaux superficielles sont associées aux risques sanitaires les plus élevés. Des recommandations pour l’abreuvement des vaches laitières et plus largement des animaux d’élevage ont été établies par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Sur certains critères, elles se rapprochent des normes de référence pour l’eau potable. L’appréciation des risques biologiques et physico-chimiques est fondée sur des seuils d’alerte fixés pour certains paramètres. Des critères complémentaires sont à rechercher pour l’eau d’origine privée et dans certains contextes spécifiques.
Loïc Fulbert et coll.
Retrouvez toute l’actualité vétérinaire
dans notre application

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK