Le point Vétérinaire n° 305 du 01/05/2010

Reproduction canine

Pratique

CAS CLINIQUE

Damien Spreux

Clinique vétérinaire Rond-point de l’Europe 44620 La Montagne

Lors de pseudo-hermaphrodisme, le diagnostic différentiel est simple, mais un examen clinique rigoureux et des examens complémentaires sont requis pour la décision chirurgicale.

Résumé

Une chienne carlin âgée de 11 mois est présentée à la consultation pour la procidence d’une masse hors de la vulve. Après élimination des hypothèses diagnostiques majeures, un hermaphrodisme ou un pseudo-hermaphrodisme sont les affections les plus probables. La discussion de cet article porte sur l’étiologie et la conduite diagnostique et thérapeutique à tenir face à un pseudo-hermaphrodisme mâle.

Une chienne carlin non stérilisée âgée de 11 mois et pesant 9 kg est présentée en consultation pour la procidence d’une masse hors de la vulve (photos 1a et 1b).Cas clinique 1. Motif de consultation La masse a toujours été observée par les propriétaires depuis l’acquisition de la chienne à l’âge de 8 semaines. La consultation est uniquement motivée par le caractère inesthétique de cette affection. Les programmes de vaccination et de vermifugation de l’animal sont à jour. Sa nourriture est constituée d’un aliment ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK