Le point Vétérinaire n° 305 du 01/05/2010

CANCÉROLOGIE DU CHIEN ET DU CHAT

Infos

FOCUS

François Serres*, Dominique Tierny**, Antoine Hidalgo***


*Clinique vétérinaire, Avenue Paul-Langevin 59650 Villeneuve-d’Ascq
**Clinique vétérinaire, Avenue Paul-Langevin 59650 Villeneuve-d’Ascq
***Clinique vétérinaire, Avenue Paul-Langevin 59650 Villeneuve-d’Ascq

La gestion thérapeutique de la plupart des affections tumorales solides implique la prise en charge simultanée de la lésion primitive et de ses éventuelles extensions à distance.

Lors de phénomène tumoral, le traitement local repose le plus souvent sur un acte chirurgical. Celui-ci est parfois insuffisant, notamment pour des lésions infiltrantes ou mal circonscrites, comme les sarcomes sur sites d’injection (SSI) et les mastocytomes, qui constituent respectivement les tumeurs cutanées les plus fréquemment rencontrées chez le chat et le chien. En dépit d’une d’exérèse chirurgicale “large”, les précautions prises en matière de marges sont souvent insuffisantes, et les récidives fréquentes et précoces. De plus, l’acte chirurgical est ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK