Le point Vétérinaire n° 305 du 01/05/2010
 

Annulation de vente et vices cachés

Pratique

LÉGISLATION

Christian Diaz

7, rue Saint-Jean, 31130 Balma

Lors de la vente d’un animal domestique, l’acheteur peut en demander l’annulation selon le Code civil si l’animal ne satisfait pas aux dispositions du contrat de vente.

Les faits M. Acheteur a acquis auprès de M. Vendeur, professionnel de l’élevage de chevaux, un étalon islandais pour assurer la monte de ses 5 juments. Il s’avère que l’étalon est stérile. L’acheteur demande donc l’annulation de la vente au visa de l’article 1641 et suivants du Code civil sur la garantie des vices cachés. La cour d’appel, après avoir rappelé l’article L. 213-1 du Code rural et la jurisprudence constante depuis 2001, en l’absence d’une convention contraire, déclare cette demande fondée sur ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...