Le point Vétérinaire n° 305 du 01/05/2010
 

GESTION DE LA QUALITÉ EN ÉLEVAGE

Infos

FOCUS

Jos Noordhuizen*, Joao Cannas da Silva**


*VACQA-International, France-Portugal jos.noordhuizen@orange.fr
**VACQA-International, France-Portugal jos.noordhuizen@orange.fr
***Faculté de médecine vétérinaire, Université de Lusofona, Lisbonne, Portugal joao.cannas@mail.telepac.pt

En élevage bovin laitier, les vétérinaires doivent développer des programmes qui font partie des coûts fixes de l’élevage pour ne pas devenir de simples prestataires de services.

Les éleveurs considèrent les frais vétérinaires, qui représentent pourtant moins de 5 % des coûts totaux, comme des pertes, lesquelles font partie des coûts variables de production. Ils pensent souvent que traiter une vache ou un veau, ou pratiquer une intervention chirurgicale revient trop cher. En effet, le secteur bovin (laitier et allaitant) subit une pression sévère depuis des années. Les revenus baissent tandis que les coûts de production augmentent. En 2009, les revenus sont passés en dessous du seuil des coûts. Une ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...