Le point Vétérinaire n° 305 du 01/05/2010
 

Néonatalogie des ovins

Mise à jour

CONDUITE À TENIR

Bernard Leterrier

Clinique vétérinaire Avenue des acacias 05200 Embrun
Membre de la Commission ovine SNGTV

Le tableau clinique d’une mortalité d’agneaux est souvent très varié. La démarche diagnostique et le traitement en urgence s’accompagnent de l’évaluation et de la correction des facteurs de risque.

Résumé

Étapes essentielles

Étape 1 : signes d’alerte et recueil de commémoratifs

Étape 2 : observation des symptômes (orientation du diagnostic)

Étape 3 : examens nécropsiques et prélèvements (établissement du diagnostic)

Étape 4 : mesures immédiates individuelles (traitement du SIHH et lutte contre la colibacillose néonatale, l’entérotoxémie et la cryptosporidiose)

Étape 5 : mesures préventives collectives (les facteurs de risque liés au troupeau, à la période de gestation, à l’agnelage)

Dans les élevages français de viande ovine, 1 agneau sur 10 en moyenne meurt avant l’âge de 10 jours. Un taux de mortalité de 5 % des agneaux avant sevrage dans un troupeau est considéré comme faible et économiquement supportable. En revanche, lorsque la mortalité atteint 30 %, elle est considérée comme forte et met en péril la survie économique de l’élevage. Sur le plan national, les pertes économiques annuelles dues à la mortalité des agneaux représentent 27 à 48 millions d’euros par ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous