Le point Vétérinaire n° 304 du 01/04/2010
 

IMAGERIE MÉDICALE

Infos

FOCUS

Clotilde Dehay*, Jean-Guillaume Grand**


*Clinique vétérinaire
8, boulevard Godard
33300 Bordeaux

L’examen tomodensitométrique révèle deux fois plus de fractures maxillo-faciales que la radiographie conventionnelle.

Chez le chat, les traumatismes maxillo-faciaux (TMF) sont le résultat d’un accident de la voie publique, d’un combat entre congénères ou d’une chute de plusieurs étages [2,3,8,9]. Pendant longtemps, la radiographie a constitué le seul examen complémentaire dans l’approche des TMF, après l’inspection et la palpation de la cavité buccale.Problématique de la radiographie Le crâne est une région difficile à évaluer radiographiquement. La structure des os qui le composent est complexe et la superposition de leurs différents reliefs rend l’interprétation des ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous