Le point Vétérinaire n° 304 du 01/04/2010

Question de lecteur

Xavier Lévy

Centre de reproduction des carnivores du Sud-Ouest (CRECS), 58, boulevard Poumadéres, 32600 L’Isle-Jourdain

L’acétate de desloréline est une molécule de synthèse analogue de la GnRH (gonadotrope releasing hormone). Depuis peu, un implant de 4,7 mg, le Suprélorin®, a obtenu une autorisation de mise sur le marché européenne dans l’indication de l’induction d’une infertilité temporaire chez le chien mâle. L’acétate de desloréline, comme agoniste de la GnRH, a pour premier effet de stimuler l’axe gonadotrope dans les jours qui suivent la pose de l’implant : l’induction des chaleurs chez la femelle et l’exacerbation du comportement mâle. Puis ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK