Le point Vétérinaire n° 303 du 01/03/2010
 

Imagerie et ophtalmologie canine

Mise à jour

LE POINT SUR…

Yseult Baeumlin*, Ingrid Gielen**, Jimmy Saunders***


*Université vétérinaire de Gand
Département d’orthopédie des animaux de compagnie et d’imagerie médicale
133, Salisburylaan
9820 Merelbeke Belgique
**Université vétérinaire de Gand
Département d’orthopédie des animaux de compagnie et d’imagerie médicale
133, Salisburylaan
9820 Merelbeke Belgique
***Université vétérinaire de Gand
Département d’orthopédie des animaux de compagnie et d’imagerie médicale
133, Salisburylaan
9820 Merelbeke Belgique

L’examen échographique est une technique de choix car elle permet l’exploration non invasive des structures oculaires et rétrobulbaires, ainsi que la réalisation de cytoponctions.

Résumé

L’œil permet l’observation directe de nombreuses affections grâce à sa localisation superficielle, à sa structure et à ses milieux transparents. Cependant, cet examen en ophtalmoscopie directe est compromis, voire impossible, lors d’œdème des paupières ou d’œil fermé, d’opacification des milieux transparents ou de microphtalmie. De même, les affections de l’orbite sont impossibles à observer directement. Pour ces différentes raisons, l’imagerie médicale est un outil essentiel pour le diagnostic et la gestion clinique de ces animaux. Des techniques d’imagerie avancées précisent la localisation, l’étendue et la taille des lésions, les structures concernées, et éventuellement le type de mécanisme en jeu.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...