Le point Vétérinaire n° 303 du 01/03/2010
 

Reproduction des NAC

Infos

FOCUS

Didier Boussarie

Centre hospitalier vétérinaire
43, avenue Aristide-Briand
94110 Arcueil
didier.boussarie@wanadoo.fr

Il est désormais possible de stériliser chimiquement les furets à l’aide d’un analogue de synthèse de la GnRH : la desloréline (Suprelorin®).

Particularités des stéroïdes sexuels du furet La GnRH (gonadotropin-releasing hormone, gonadolibérine) stimule la sécrétion des gonadostimulines hypophysaires FSH (hormone de stimulation folliculaire) et LH (hormone lutéinisante). Ces dernières activent la production de stéroïdes sexuels par les glandes surrénales. Chez un furet entier, mâle ou femelle, les sécrétions hormonales d’origine gonadique (œstrogènes et testostérone) exercent un effet de feedback négatif sur l’axe hypothalamo-hypophysaire. Il en résulte une faible stimulation des glandes surrénales. Chez le furet stérilisé, le feedback négatif des hormones gonadiques ne ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...