Le point Vétérinaire n° 302 du 01/01/2010
 

Bactériologie et reproduction canines

Pratique

PAS À PAS

Emilie Rosset*, Samuel Buff**


*Centre d’étude et de recherche en reproduction et élevage des carnivores, ENV de Lyon, 1, av. Bourgelat, 69280, Marcy-l’Étoile e.rosset@vet-lyon.fr
**Centre d’étude et de recherche en reproduction et élevage des carnivores, ENV de Lyon, 1, av. Bourgelat, 69280, Marcy-l’Étoile e.rosset@vet-lyon.fr

Lors d’infertilité, la bactériologie vaginale permet le diagnostic étiologique.

La bactériologie vaginale peut se réveler nécessaire pour déterminer les causes d’une infertilité ou d’une subfertilité chez une chienne. Après plusieurs tentatives de saillies infructueuses, il est préférable de réaliser une bactériologie vaginale plutôt qu’une antibiothérapie systématique aux chaleurs suivantes [3]. Plusieurs auteurs ont tenté d’établir quelle pouvait être la nature de la flore vaginale d’une chienne normale, en comparant cette flore avec celle de chiennes qui présentent des troubles de la reproduction. En effet, si 60 % des chiennes saines présentent ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous