Le point Vétérinaire n° 301 du 01/12/2009
 

Médecine interne canine

Pratique

CAS CLINIQUE

Anthony Bartolo

Clinique vétérinaire
28, avenue de Royan
17130 Montendre

Lors de crise convulsive, des causes intracrâniennes et extracrâniennes doivent être recherchées de façon méthodique. Les polyglobulies primaires ou secondaires font partie des hypothèses diagnostiques.

Résumé

La présentation d’un chien en consultation pour l’exploration d’une crise convulsive permet de mettre en évidence une polyglobulie primaire.

Cette affection rare correspond à une infiltration tumorale de la moelle osseuse, entraînant une hausse des paramètres de la lignée rouge dans le sang circulant : hématocrite, taux d’hémo-globine et concentration en globules rouges. Une numération et une formule sanguines permettent de diagnostiquer une polyglobulie. Le diagnostic définitif est établi par ponction ou biopsie de moelle osseuse. Le traitement initial consiste à limiter l’hyperviscosité sanguine par phlébotomie et le traitement de fond est assuré par l’administration orale à vie d’hydroxyurée.

Le pronostic est réservé.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...