Le point Vétérinaire n° 301 du 01/12/2009

MÉDICAMENTS HOSPITALIERS

Infos

FOCUS

Éric Vandaële

4, square de Tourville 44470 Carquefou

Le praticien doit s’engager auprès de l’Ordre des vétérinaires à respecter des bonnes pratiques d’emploi et notamment hospitaliser les animaux au moins 24 heures.

Une nouvelle réglementation permet désormais aux vétérinaires d’acquérier légalement une panoplie d’anticancéreux, mais les oblige, entre autres, à hospitaliser au moins une journée les animaux traités.Quelles sont les bases réglementaires ? Un décret daté du 18 juin a introduit un nouvel article dans le cadre de santé publique, l’article R. 5141-112-3, qui autorise et encadre l’emploi de la chimiothérapie anticancéreuse chez l’animal, c’est-à-dire l’emploi de substances vénéneuses dites CMR : cancérogène, mutagène ou reprotoxique. Ces bonnes pratiques font l’objet d’un arrêté spécifique daté, comme le décret, ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK