Le point Vétérinaire n° 301 du 01/12/2009
 

MALADIES PARASITAIRES DES BOVINS

Infos

QUESTION DE LECTEUR

Philippe Jacquiet*, Jean-Pierre Alzieu**


*Service de parasitologie, ENV de Toulouse 23, chemin des Capelles, 31076 Toulouse Cedex 3
**Laboratoire vétérinaire départemental de l’Ariège Rue de Las Escoumes, 09008 Foix CDIS.

Cette région qui semble encore indemne doit se prémunir contre la maladie par des contrôles sérologiques.

La Loire serait-elle “la ligne Maginot” de la besnoitiose ? Assurément pas. La Garonne, le Rhône et le Rhin ne sont pas parvenus à limiter la progression de la maladie, comme en témoignent les foyers alpins et de Bavière liés à l’importation de bovins du sud-ouest de la France. Plus sérieusement, le cycle monoxène de la besnoitiose, de bovin contaminé à bovin sain, semble actuellement prépondérant. Après l’achat d’un bovin porteur latent de kystes à bradyzoïtes (viables 10 ans), il suffit ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous