Le point Vétérinaire n° 301 du 01/12/2009

MALADIES PARASITAIRES DES BOVINS

Infos

QUESTION DE LECTEUR

Philippe Jacquiet*, Jean-Pierre Alzieu**


*Service de parasitologie, ENV de Toulouse 23, chemin des Capelles, 31076 Toulouse Cedex 3
**Laboratoire vétérinaire départemental de l’Ariège Rue de Las Escoumes, 09008 Foix CDIS.

Cette région qui semble encore indemne doit se prémunir contre la maladie par des contrôles sérologiques.

La Loire serait-elle “la ligne Maginot” de la besnoitiose ? Assurément pas. La Garonne, le Rhône et le Rhin ne sont pas parvenus à limiter la progression de la maladie, comme en témoignent les foyers alpins et de Bavière liés à l’importation de bovins du sud-ouest de la France. Plus sérieusement, le cycle monoxène de la besnoitiose, de bovin contaminé à bovin sain, semble actuellement prépondérant. Après l’achat d’un bovin porteur latent de kystes à bradyzoïtes (viables 10 ans), il suffit ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...