Le point Vétérinaire n° 300 du 01/11/2009
 

PV

Chirurgie thoracique

Le point sur…

Stéphane Bureau

Clinique vétérinaire 8, bd Godard 33300 Bordeaux

Lors de lobectomie pulmonaire, la conduite et la surveillance de l’anesthésie, un suivi postopératoire attentif et la gestion de la douleur sont primordiaux pour la réussite de l’intervention.

Résumé

Les indications des lobectomies pulmonaires sont les tumeurs, les abcès, les pneumothorax, les torsions, la bronchiectasie et les traumatismes. L’anesthésiste doit suppléer la fonction respiratoire. L’analgésie repose sur l’utilisation des opioïdes, le bloc nerveux intercostal et l’insensibilisation pleurale. La thoracotomie intercostale est l’abord préféré. La lobectomie peut être pratiquée par ligature conventionnelle ou au moyen d’une agrafeuse chirurgicale. Elle est également réalisable sous thoracoscopie.

En phase postopératoire, l’évaluation de la fonction respiratoire par la mesure des gaz sanguins et une gestion rigoureuse du drain contribuent au succès de l’intervention.

Le développement de l’imagerie médicale et des connaissances au cours des dernières décennies a augmenté les indications de la lobectomie pulmonaire. Il s’agit d’un acte chirurgical simple mais délicat. La connaissance et le respect des éléments anatomiques, la gestion des particularités anesthésiques et la qualité du suivi postopératoire sont fondamentaux.Indications Plusieurs affections pulmonaires peuvent donner lieu à la réalisation d’une lobectomie : – les tumeurs. Les atteintes primitives sont rares et, dans 54 % des cas, la tumeur est unique [9]. Le plus souvent, il ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous