Le point Vétérinaire n° 300 du 01/11/2009
 

Dermatologie canine

Mise à jour

LE POINT SUR…

Christophe Soyer

Clinique vétérinaire 565, rue François-Couplet 38530 Pontcharra

Sous un même tableau clinique, l’alopécie X regrouperait un ensemble de maladies dont les causes, les critères diagnostiques et la réponse aux traitements restent à définir.

Résumé

La conduite diagnostique des alopécies est certes délicate, mais une démarche rigoureuse tant anamnestique que clinique permet déjà de restreindre le nombre des hypothèses diagnostiques. Dans cette démarche, sous condition d’une description clinique et évolutive compatible, il semble que l’alopécie X puisse raisonnablement être envisagée d’emblée chez les races prédisposées, alors qu’elle ne l’est qu’en seconde intention chez les autres races. Dans tous les cas, la confirmation repose sur l’exclusion des autres causes et sur l’examen histopathologique, fortement évocateur. Le choix du traitement doit tenir compte en priorité de l’absence d’effet secondaire, car cette dermatose présente seulement un problème esthétique.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...