Le point Vétérinaire n° 299 du 01/10/2009

Question de lecteur

Élise Donzel

Service d’ophtalmologie, ENV d’Alfort, 7, avenue du Général-de-Gaulle, 94700 Maisons-Alfort

Les kératites mycosiques, fréquentes dans l’espèce équine, sont rares chez les carnivores domestiques. Toutefois, leur gravité et leur rapidité d’évolution nécessitent de mettre en place rapidement un traitement adapté. Le traitement médical doit être intensif et comporte l’administration d’un antifongique par voie locale. L’administration d’un antimycosique par voie générale n’a pas montré de réel intérêt dans le traitement des kératomycoses. L’usage de différentes molécules est décrit. Toutefois, aucune spécialité ophtalmique n’est accessible aux vétérinaires français. L’emploi de molécules à usage humain ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK