Le point Vétérinaire n° 299 du 01/10/2009
 

Reproduction bovine

Mise à jour

LE POINT SUR…

Christian Hanzen*, Léonard Théron**, Annik Simon***, Laure Deguillaume****


*Université de Liège, faculté de médecine vétérinaire
Département des animaux de production
Service de thériogénologie
B42 Sart Tilman, B-4000 Liège
christian.hanzen@ulg.ac.be www.fmv.ulg.ac.be/oga
**Université de Liège, faculté de médecine vétérinaire
Département des animaux de production
Service de thériogénologie
B42 Sart Tilman, B-4000 Liège
christian.hanzen@ulg.ac.be www.fmv.ulg.ac.be/oga
***Université de Liège, faculté de médecine vétérinaire
Département des animaux de production
Service de thériogénologie
B42 Sart Tilman, B-4000 Liège
christian.hanzen@ulg.ac.be www.fmv.ulg.ac.be/oga
****ENV d’Alfort Unité de reproduction animale 7, avenue du Général-de-Gaulle 94700 Maisons-Alfort

Très souvent utilisée, la palpation rectale s’avère peu sensible et peu spécifique pour le diagnostic des endométrites. Peu employé, l’examen des sécrétions vaginales présente un réel intérêt.

Résumé

Cet article présente les trois critères d’une méthode pour diagnostiquer les infections utérines, ainsi que les caractéristiques symptoma-tologiques des quatre types d’infections utérines (métrite puerpérale, endométrites clinique, subclinique et pyomètre). L’intérêt de la prise de température est souligné lors de métrite puerpérale. L’examen vaginal est de bon choix pour le diagnostic de la métrite puerpérale et de l’endométrite clinique. Le diagnostic de l’endométrite subclinique s’effectue par lavage de la cavité utérine ou au moyen d’une cytobrosse.

Le choix d’une méthode diagnostique des endométrites n’est pas chose aisée. Il repose sur la triple notion : – de précocité. Plus tôt le diagnostic est posé, plus tôt le traitement est mis en place, donc son efficacité est augmentée ; – de praticabilité. Elle implique la mise en place de moyens, donc d’investissements fort différents. – d’exactitude. Elle conditionne pour l’individu le choix du traitement le plus approprié et autorise pour le troupeau une quantification plus précise de la situation.Définitions Définir l’infection utérine est difficile, car les méthodes ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...