Le point Vétérinaire n° 299 du 01/10/2009

Reproduction canine

Pratique

PAS À PAS

Audrey Pierson*, Samuel Buff**


*Université de Lyon, ENV de Lyon, Cerrec et unité clinique de reproduction
1, avenue Bourgelat, 69280 Marcy-L'Étoile
**Université de Lyon, ENV de Lyon, Cerrec et unité clinique de reproduction
1, avenue Bourgelat, 69280 Marcy-L'Étoile

Cet examen est complémentaire des méthodes de détection des chaleurs.

Le suivi des chaleurs reste un élément incontournable dans la gestion de la reproduction chez la chienne. Récemment, l’échographie est venue en complément des méthodes de dosages hormonaux et de frottis vaginaux, mais elle peut se révéler techniquement difficile chez la chienne, les ovaires étant situés dans l’angle costo-vertébral, noyés dans la graisse de la bourse ovarique [5]. De plus, l’interprétation des images échographiques ovariennes est moins aisée que chez les autres espèces. Une étude qui comporte 48 chiennes de races ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...