Le point Vétérinaire n° 298 du 01/09/2009
 

Cytologie canine et féline

Mise à jour

LE POINT SUR…

Carine Lafond-Marty*, Cathy Trumel**


*Laboratoire central de l’ENV de Toulouse
23, chemin des Capelles
31076 Toulouse Cedex 3
**Laboratoire central de l’ENV de Toulouse
23, chemin des Capelles
31076 Toulouse Cedex 3

L’examen des cellules d’un liquide d’épanchement permet de le typer et d’établir des hypothèses étiologiques qui orientent les examens complémentaires pour aboutir au diagnostic définitif.

Résumé

L’analyse d’un épanchement nécessite une préparation correcte des lames cytologiques et une lecture méthodique. Elle permet d’identifier le fond de frottis et de reconnaître les types cellulaires observés. L’étude synthétique regroupant les analyses biologiques et cytologiques permet, enfin, de classer les épanchements en transsudat pur ou modifié, en exsudat, en épanchement cancéreux ou particulier (chylothorax, uropéritoine, etc.).

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...