Le point Vétérinaire n° 297 du 01/07/2009
 

Affections cardio-vasculaires des bovins

Pratique

CAS CLINIQUE

Guillaume Belbis*, Patrick Gosset**, François Crespeau***, Renaud Maillard****


*Pathologie du bétail, ENV d’Alfort, 7, avenue du Général-de-Gaulle, 94704 Maisons-Alfort Cedex
**12, rue du Général-de-Gaulle, 76660 Londinières
***Anatomie-pathologie, ENV d’Alfort, 7, avenue du Général-de-Gaulle, 94704 Maisons-Alfort Cedex gbelbis@vet-alfort.fr
****Pathologie du bétail, ENV d’Alfort, 7, avenue du Général-de-Gaulle, 94704 Maisons-Alfort Cedex

Une vache est référée pour des troubles respiratoires évoluant depuis un mois. L’apparition de signes évocateurs à son arrivée permet le diagnostic de thrombose, confirmé par l’examen nécropsique.

Résumé

Une vache prim’holstein est référée pour des troubles respiratoires évoluant depuis un mois, associés à un amaigrissement important. Aucun autre animal de l’exploitation ne présente de symptômes similaires. Les différents traitements (antibiotique, anti-inflammatoire, antiparasitaires actifs contre les strongles) mis en place n’apportent aucune amélioration. Des signes évocateurs de thrombose de la veine cave postérieure (TVCP) (épistaxis) apparaissent après son hospitalisation.

Près de la moitié des bovins qui sont atteints de TVCP évoluent sur un mode chronique, présentant des troubles respiratoires qui ne répondent pas aux traitements.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...