Le point Vétérinaire n° 297 du 01/07/2009

Cancérologie canine

Infos

FOCUS

Eric Vandaële

4, Square de Tourville
44470 Carquefou

Cet inhibiteur de la tyrosine kinase s’administre sur le long terme chez le chien, en complément le cas échéant de la chimiothérapie, de la radiothérapie ou de la chirurgie.

Le masitinib (Masivet®) est une première à plus d’un titre. Le masitinib est le premier anticancéreux de l’histoire de la médecine vétérinaire à être autorisé chez le chien. Si les vétérinaires peuvent se réjouir de voir enfin arriver un médicament anticancéreux avec une telle autorisation de mise sur le marché (AMM), c’est aussi pour regretter que d’autres n’aient pas été autorisés précédemment. D’autres molécules anticancéreuses seront autorisées dans les mois ou les années à venir. Pfizer vient d’obtenir l’approbation de ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK