Le point Vétérinaire n° 297 du 01/07/2009
 

Cancérologie canine

Infos

FOCUS

Eric Vandaële

4, Square de Tourville
44470 Carquefou

Cet inhibiteur de la tyrosine kinase s’administre sur le long terme chez le chien, en complément le cas échéant de la chimiothérapie, de la radiothérapie ou de la chirurgie.

Le masitinib (Masivet®) est une première à plus d’un titre. Le masitinib est le premier anticancéreux de l’histoire de la médecine vétérinaire à être autorisé chez le chien. Si les vétérinaires peuvent se réjouir de voir enfin arriver un médicament anticancéreux avec une telle autorisation de mise sur le marché (AMM), c’est aussi pour regretter que d’autres n’aient pas été autorisés précédemment. D’autres molécules anticancéreuses seront autorisées dans les mois ou les années à venir. Pfizer vient d’obtenir l’approbation de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous