Le point Vétérinaire n° 297 du 01/07/2009
 

Anesthésiologie de la faune sauvage

Mise à jour

LE POINT SUR…

Norin Chaï*, Alexis Lécu**, Thierry Petit***, Leonor Natividad Camacho Sillero****, Carine Alves*****, Rudy Wedlarski******


*Muséum national d’histoire naturelle
Ménagerie du jardin des Plantes
57, rue Cuvier
75005 Paris
**Muséum national d’histoire naturelle
Parc zoologique de Paris
53, avenue Saint-Maurice
75012 Paris
***Zoo de La Palmyre
17570 Les Mathes
****Yaboumba Spain
C/Músico Ziryab núm. 8-4-2
14005 Córdoba, Espagne
*****Clinique vétérinaire
26, avenue de la Commune de Paris, 91220 Brétigny-sur-Orge
******Muséum national d’histoire naturelle
Ménagerie du jardin des Plantes
57, rue Cuvier
75005 Paris

La dexmédétomidine est disponible depuis janvier 2008. Des essais, en association avec la kétamine, effectués chez des espèces sauvages et exotiques, ont abouti à une première liste d’expériences.

Résumé

Des essais anesthésiques avec le mélange dexmédétomidine et kétamine ont été effectués. Chez les petits mammifères, hormis pour les rongeurs sauvages très nerveux, l’anesthésie est satisfaisante. Les primates semblent présenter des différences spécifiques importantes. Chez les ongulés, les anesthésies sont satisfaisantes et la modulation de la sédation est souple. Chez les oiseaux et les reptiles, le protocole est intéressant pour pratiquer des examens complémentaires approfondis et/ou des inductions.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...