Le point Vétérinaire n° 296 du 01/06/2009
 

Chirurgie thoracique féline

Pratique

CAS CLINIQUE

Carlos Adrega Da Silva*, Fabrice Bernard**, Jean-François Bardet***


*Clinique vétérinaire 32 rue Pierret 92200 Neuilly-sur-Seine carlosadrega@hotmail.fr
**University Veterinary Hospital School of Agriculture Food Science & Veterinary Medicine University College Dublin Belfield, Dublin 4, Ireland
***Clinique vétérinaire 32 rue Pierret 92200 Neuilly-sur-Seine carlosadrega@hotmail.fr

Un chylothorax diagnostiqué chez un chat est traité, dans un premier temps médicalement, puis chirurgicalement par ligature du canal thoracique, péricardectomie et omentalisation.

Résumé

Un chat est présenté en consultation pour une dyspnée sévère apparue 10jours auparavant. Des radiographies du thorax mettent en évidence un épanchement thoracique. À la suite des résultats des examens complémentaires, un chylothorax idiopathique est diagnostiqué. Un traitement médical est instauré sans succès. L’association des trois techniques chirurgicales de péricardectomie, de ligature du canal thoracique et d’omentalisation thoracique permet une récupération clinique complète de l’animal.

Le chylothorax est une maladie rare chez le chat qui se traduit par l’accumulation de chyle dans la cavité thoracique. Cette affection, dont la pathophysiologie n’est pas encore complètement comprise, est un défi thérapeutique chez le chat [2, 3, 11]. Lors de chylothorax idiopathique, un traitement médical est mis en place en première intention. Un certain nombre d’animaux atteints présentent en effet une résolution spontanée. Quand le traitement médical est impossible ou inefficace (une thoracocentèse plus d’une fois par semaine ou ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous