Le point Vétérinaire n° 296 du 01/06/2009

Zoonose et NAC

Mise à jour

ÉTUDE CLINIQUE

Anne Praud*, Barbara Dufour**, François Moutou***


*1, square Jean-Bouin
91300 Massy
**UP maladies contagieuses
ENV d’Alfort
7, avenue du Général-de-Gaulle
94700 Maisons-Alfort
***Unité d’épidémiologie
AFSSA-Lerpaz
23, avenue du Général-de-Gaulle
94706 Maisons-Alfort

Si certaines espèces de NAC ne représentent, en règle générale, pas de risque sanitaire majeur, d’autres, prélevées parmi la faune sauvage, peuvent transmettre des zoonoses graves.

Les nouveaux animaux de compagnie (NAC) sont de plus en plus répandus dans les foyers. Ils sont considérés comme des animaux de compagnie à part entière [2, 5, 6]. Leur essor pose un problème sanitaire en raison des risques zoonotiques qu’ils engendrent [1, 8, 9]. L’importation d’animaux exotiques, légale et illégale, est en augmentation ces dernières années [3, 4, 6, 7]. Bon nombre de vétérinaires reçoivent des NAC dans leur clientèle et ont déjà été confrontés à des animaux d’origine illégale ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK