Le point Vétérinaire n° 295 du 01/05/2009

Parasitisme intestinal en élevage laitier

Infos

FOCUS

Béatrice Bouquet

Cabinet Vétérinaire
8, Rue Des Déportés, 80220 Gamaches

L’interprétation de la mesure du taux d’anticorps anti-Ostertagia ostertagi impose de prendre en compte la conduite de pâturage.

« Docteur, le taux d’anticorps anti-Ostertagia dans mon lait de tank est trop élevé, je voudrais un vermifuge. » Science-fiction ? Pas vraiment. Viendra sans doute un temps où les éleveurs liront leur manque à gagner dans le taux d’anticorps anti-Ostertagia. Celui-ci vient en effet de montrer quelques lettres de noblesse supplémentaires, comme critère objectif et quantitatif dans l’évaluation de la charge parasitaire en élevage. • Des équipes de parasitologues belges et canadiens ont été les précurseurs dans les essais d’application pratique de ce paramètre. ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK