Le point Vétérinaire n° 295 du 01/05/2009

Antibiothérapie raisonnée

Pratique

SUR ORDONNANCE

Jean-Dominique Puyt*, Hervé Pouliquen**


*Unité de pharmacologie et toxicologie, ENV de Nantes, Atlanpôle
La Chantrerie, 44307 Nantes Cedex 3

Le temps d’attente nul d’Excenel® dans le lait ne justifie pas la prescription d’une céphalosprine de troisième génération pour traiter en première intention un panaris interdigité.

Dans un troupeau de vaches laitières, une boiterie apparaît brutalement chez une première vache. L’éleveur diagnostique un panaris interdigité et lui administre Excenel®. Quelques jours plus tard, deux autres vaches présentent une boiterie similaire. Leur température rectale dépasse 40 °C. L’éleveur sollicite alors l’intervention de son vétérinaire traitant qui prescrit de la tétracycline.Excenel® Une ineptie en première intention Excenel® dispose d’un temps d’attente nul sous réserve de l’état sanitaire de la vache. C’est la raison pour laquelle ce médicament à base de ceftiofur, une céphalosporine ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK