Le point Vétérinaire n° 295 du 01/05/2009
 

Cardiologie bovine

Mise à jour

LE POINT SUR…

Sébastien Buczinski

Clinique ambulatoire bovine
Faculté de médecine vétérinaire
3200, rue Sicotte
CP 5000
Saint-Hyacinthe, Canada s.buczinski@umontreal.ca

Une forme aseptique et hémorragique de péricardite idiopathique doit être distinguée des formes septiques, car elle est de bon pronostic après un drainage de l’effusion.

Résumé

La péricardite idiopathique aseptique peut être abordée comme une nouvelle maladie bovine. Elle offre des perspectives de retour en production intéressantes, contrairement à la réticulo-péritonite par corps étranger. L’émergence de cette entité nouvelle amène à revoir l’approche des maladies cardiaques : la péricardio-centèse, simple et peu coûteuse, devrait être effectuée systématiquement en cas de suspicion d’effusion péricardique, afin de distinguer les péricardites septique et aseptique. Dans la forme aseptique, le liquide recueilli a une odeur normale et est toujours d’aspect hémorragique. Il contient relativement peu de neutrophiles, pas de bactéries, et une quantité moyenne de protéines.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...