Le point Vétérinaire n° 294 du 01/04/2009
 

PV

Maladies infectieuses et tumorales des bovins

Pratique

CAS CLINIQUE

Dominique Rémy*, Brigitte Moussay**, Loïc Guiouillier***, Yves Millemann****, Guillaume Belbis*****


*Unité de reproduction animale, ENV d’Alfort
7, avenue du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort Cedex
**Cabinet vétérinaire
5, rue de la Petite-Vitesse
53140 Pré-en-Pail
***Cabinet vétérinaire
5, rue de la Petite-Vitesse
53140 Pré-en-Pail
****Unité de pathologie du bétail, ENV d’Alfort
*****Unité de pathologie du bétail, ENV d’Alfort

La leucose est une maladie protéiforme rare, mais non exceptionnelle. Pour la diagnostiquer, un examen clinique complet est requis, en privilégiant la palpation transrectale.

Résumé

La description de deux cas cliniques de leucose survenant chez des animaux d’âge différent permet de préciser les principaux signes et critères diagnostiques de suspicion de cette maladie. La leucose bovine existe sous deux formes : la leucose bovine sporadique (LBS) et la leucose bovine enzootique (LBE). Indifférenciables cliniquement, elles doivent être suspectées lors d’affaiblissement associé ou non à une émaciation, d’hypertrophie importante de plusieurs nœuds lymphatiques, d’une anémie, de signes de gêne circulatoire ou de protrusion de l’œil à la suite de l’invasion de la cavité orbitale par des tumeurs. Une numération et une formule sanguines ainsi qu’un examen cytologique du liquide abdominal lors d’ascite sont des outils intéressants. La différenciation des deux formes s’appuie sur l’âge des animaux, mais surtout sur des tests Elisa.

L’origine des lymphosarcomes bovins est multiple, mais la seule cause clairement identifiée est l’infection par un rétrovirus, le virus de la leucose bovine (BLV pour Bovine Leukaemia Virus), responsable de la leucose bovine enzootique (LBE). La France est considérée comme officiellement indemne de cette maladie à déclaration obligatoire, même si quelques cas continuent à être identifiés. Le terme de leucose bovine sporadique (LBS) est réservé aux lymphomes thymiques et cutanés du veau et des animaux de moins de 3 ans. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous