Le point Vétérinaire n° 294 du 01/04/2009

Réglementation antidopage

Pratique

SUR ORDONNANCE

Marc Gogny*, Hervé Pouliquen**


*Unité de pharmacologie et toxicologie, ENV de Nantes
Atlanpôle La Chantrerie, 44307 Nantes Cedex 3

Le vétérinaire doit indiquer les substances dopantes sur les ordonnances. Ce devoir d’information est souvent défaillant.

Lors d’une visite dans un centre équestre, le vétérinaire délivre de la phénylbutazone pour une jument atteinte d’une légère boiterie. Il ignore que l’animal est engagé dans une compétition la semaine suivante. Lors de l’épreuve, la jument est contrôlée et le résultat se révèle positif.Renforcement du dispositif antidopage Depuis la loi du 5 avril 2006 (loi “Lamour”) qui crée l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD), et ses modifications en 2008, les contrôles ont été amplifiés et les sanctions durcies. La Fédération ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK