Le point Vétérinaire n° 294 du 01/04/2009
 

Stomatologie canine

Mise à jour

LE POINT SUR…

Jean-Guillaume Grand*, Stéphane Bureau**


*Clinique vétérinaire
Service de chirurgie
8, bd Godard
33300 Bordeaux
**Clinique vétérinaire
Service de chirurgie
8, bd Godard
33300 Bordeaux

Si le traitement médical permet une régression transitoire d’une mucocèle, seules l’exérèse des glandes salivaires ou leur marsupialisation représentent des solutions curatives.

Résumé

Une mucocèle salivaire (ou sialocèle) se définit comme une accumulation de salive à proximité d’une glande ou de son canal, limitée par un tissu de granulation. La glande sublinguale est la plus fréquemment affectée. L’origine de la sialocèle est rarement déterminée. La cause la plus fréquente est un traumatisme sur la glande ou son canal. La paracentèse est la procédure diagnostique de choix, mais elle ne constitue en aucun cas un acte thérapeutique définitif. Le traitement est chirurgical et repose sur la marsupialisation ou l’excision de la glande salivaire et de son canal, seules garantes d’une résolution clinique de l’affection.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...