Le point Vétérinaire n° 293 du 01/03/2009
 

Endocrinologie canine

Pratique

CAS CLINIQUE

Christophe Soyer

Clinique vétérinaire
565, rue François-Couplet
38530 Pontcharra

Le diagnostic de l’hypothyroïdie canine repose sur la présence concomitante de signes cliniques généraux et cutanés évocateurs et de résultats biochimiques compatibles avec la maladie.

Résumé

Un chien briard mâle âgé de cinq ans est présenté pour des régurgitations et un abdomen très dilaté. L’examen radiographique révèle la présence d’un mégaœsophage et d’une dilatation aérique gastro-intestinale. Ces signes digestifs sont associés à une atteinte de l’état général, à de l’embonpoint et à une alopécie tronculaire symétrique. Les examens sanguins confirment le diagnostic d’hypothyroïdie. L’administration de L-thyroxine permet une rémission complète de tous les signes cliniques. Il pourrait s’agir d’un cas de mégaœsophage associé à une hypothyroïdie et réversible après traitement à base de L-thyroxine.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...