Le point Vétérinaire n° 293 du 01/03/2009

Maladies animales réputées contagieuses

Mise à jour

CONDUITE A TENIR

Karim Adjou

Pathologie médicale du bétail
ENV d’Alfort
7, avenue du Général-de-Gaulle
94704 Maisons-Alfort Cedex
kadjou@vet-alfort.fr

L’avenir de la surveillance active de la trembalnte ovine semble aller dans le sens d’un assouplissement des mesures, tout en réactualisant le risque en permanence.

Depuis que la tremblante est une maladie animale réputée contagieuse, des mesures ont été décidées pour la contrôler lorsqu’un cas est détecté, en limiter l’extension, et surtout prévenir un éventuel risque de contamination de l’homme. Les moutons peuvent également être atteints par l’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), zoonose bien connue, indiscernable cliniquement de la tremblante. En outre, des données scientifiques récentes révèlent la transmissibilité de la tremblante classique ovine à des agneaux sains via le lait de brebis infectées par la tremblante [6, ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK