Le point Vétérinaire n° 292 du 01/01/2009
 

Toxicologie des NAC

Mise à jour

LE POINT SUR…

Adeline Linsart*, Hervé Pouliquen**


*41 rue du Président Roosevelt
78500 Sartrouville
**Unité de pharmacologie et toxicologie
ENV de Nantes
BP 40706
44307 Nantes Cedex 03

En raison de son caractère joueur et explorateur, les intoxications domestiques sont fréquentes chez le furet. L’automédication par le propriétaire est également à l’origine d’accidents médicamenteux.

Résumé

La curiosité et le caractère téméraire du furet l’exposent à de nombreux dangers domestiques, parmi lesquels les toxiques tiennent une place importante.

Il convient de rechercher des expositions à des toxiques attirants pour le furet : produits gras, sucrés, substances savonneuses, éléments qui peuvent être transportés ou substrat pouvant être griffé, creusé ou mâché.

Le tube digestif court et indifférencié du furet entraîne une résorption rapide et importante des toxiques ingérés. Les délais de latence réduits nécessitent une réaction rapide pour instaurer un traitement de soutien efficace. Des mesures spécifiques d’élimination (vomissements provoqués, perfusion) et de diminution de la résorption (charbon, laxatif) doivent être instaurées.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...