Le point Vétérinaire n° 291 du 01/12/2008

Question de lecteur

Marie Abitbol

Unité de génétique médicale et moléculaire, ENV d' Alfort, 7, avenue du Général-de-Gaulle, 94704 Maisons-Alfort Cedex

Depuis une dizaine d’années, la génétique moléculaire évolue, permettant la découverte de plus en plus fréquente de gènes impliqués dans les maladies génétiques humaines ou animales. Les espèces canine et féline sont les principales bénéficiaires de ces avancées. Près de 400 maladies génétiques sont recensées chez le chien et plus de 250 chez le chat ; une cinquantaine de tests et moins d’une quinzaine sont respectivement disponibles. Pour de nombreuses maladies, le gène n’a pas encore été identifié et les données ...
Ce contenu est réservé aux abonnés
au Point Vétérinaire
Déjà abonné ?
Identifiez-vous

Pas encore abonné ?
Profitez vite de nos offres
Le Point Vétérinaire
Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.
Abonné au Point Vétérinaire Expert Canin et/ou Expert Rural, retrouvez votre/vos revues(s) dans l'application Le Point Vétérinaire.fr
Télécharger l'application sous iPhone Télécharger l'application sous Android
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...