Le point Vétérinaire n° 291 du 01/12/2008
 

PV

Infections intramammaires

Pratique

CAS CLINIQUE

Édouard Timsit*, Jean-Marie Nicol**, Arnaud Darnis***, Nathalie Bareille****


*ENV de Nantes
BP 40706, 44307 Nantes Cedex 3
**Clinique vétérinaire
15, rue Des Anciens-Combattants
44110 Châteaubriant
***Vétoquinol
31, rue des Jeûneurs
75002 Paris
****ENV de Nantes
BP 40706, 44307 Nantes Cedex 3

La mise en place d’ un robot de traite nécessite que les infections mammaires soient correctement maîtrisées au préalable.

Résumé

Dans un élevage d’ une cinquantaine de vaches laitières hautes productrices, l’ installation d’ un robot de traite est suivie d’ une élévation de la concentration en cellules somatiques du lait de troupeau, avec menace d’ arrêt de collecte. Sont mises en évidence un grand nombre d’ infections intramammaires subcliniques et cliniques sans répercussion sur l’ état général, avec une forte dégradation avant la mise en place du robot. Les analyses bactériologiques confirment la présence dominante de Staphylococcus aureus, multirésistants. Le passage à une traite robotisée ne s’ accompagne généralement pas d’ une dégradation de la santé des mamelles dans les élevages où les infections intramammaires sont bien maîtrisées.

Depuis l’ installation du premier robot de traite dans une ferme commerciale en 1992, la traite robotisée a connu une croissance exponentielle en Europe [13]. En 2008, 1 200 à 1 500 robots sont installés en France [Billon, communication personnelle]. La mise en place d’ un robot de traite, en plus de modifier profondément la gestion d’ un troupeau, peut aussi entraîner une forte dégradation de la santé des mamelles du troupeau [22]. Le vétérinaire traitant de l’ exploitation est alors appelé à intervenir ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous