Le point Vétérinaire n° 290 du 01/11/2008
 

Maladies réglementées

Mise à jour

LE POINT SUR…

Claude Saegerman*, Dirk Berkvens**, Philip S. Mellor***, Fabiana Dal Pozzo****, Sarah Porter*****, Stephan Zientara******


*Département des maladies
infectieuses et parasitaires,
Faculté de médecine vétérinaire,
Université de Liège,
Bd de Colonster, 20, B42,
B-4000 Liège, Belgique
**Department of Animal
Health, Institute of Tropical
Medicine, Nationalestraat 155,
B-2000, Antwerp, Belgium
***Department of Arbovirology,
Institute for Animal Health,
Ash Road, Pirbright, Woking,
Surrey, GU24 0NF, UK
****Département des maladies
infectieuses et parasitaires,
Faculté de médecine vétérinaire,
Université de Liège,
Bd de Colonster, 20, B42,
B-4000 Liège, Belgique
*****Département des maladies
infectieuses et parasitaires,
Faculté de médecine vétérinaire,
Université de Liège,
Bd de Colonster, 20, B42,
B-4000 Liège, Belgique
******UMR 1161 Afssa/Inra/ENVA,
23, av. du Général-de-Gaulle,
94703 Maisons-Alfort,
France

Alors que 66 foyers mixtes à sérotypes 1 et 8 sont confirmés en France, un point sur la situation et sur des notions épidémiologiques s’impose, à la lumière des dernières avancées scientifiques.

Résumé

Considérée comme une maladie exotique 10 ans plus tôt, la fièvre catarrhale ovine est désormais potentiellement enzootique. Cet article propose un bilan de la situation épidémiologique européenne de cette affection à l’aide de références récentes. Les espèces sensibles et les propriétés des vecteurs sont étudiées. Le virus est lui aussi analysé, en particulier ses modes d’introduction dans une région et ses mécanismes épidémiologiques d’amplification.

En 10 ans, la fièvre catarrhale ovine (FCO) est passée d’un statut “exotique” à celui d’une maladie risquant de devenir enzootique (encadré 1). L’étude de son épidémiologie est liée à la compréhension de la virologie, de la pathogénie et de l’immunologie de son agent causal le bluetongue virus ou BTV [37]. Dix ans après son introduction dans l’Union européenne, un bilan épidémiologique est proposé dans cet article, assorti de références qui faisaient défaut dans les premières informations publiées. Cette synthèse permet ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Rester connecté

Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Point Vétérinaire, la revue de formation de référence des vétérinaires.


Abonnez-vous